La Charlotte prie Notre-Dame


R'gardez-moi ça c' t'espèce de bande de fourneaux
Ça vous bouscule, ça vous d'mandrait seulement pas pardon
Va donc eh! Faux Ch'man, Eh purée
Ce soir pardi c'est l'réveillon
On voit passer qu'des rigoleurs
J'gueulerais "Au feu" ou "Au voleur"
Personne y f'rait attention

Ah ! ah ! ah !...

Venez zyeuter, c'est la Saint-Poivrot
Ah! Tout chahute, tout flambe, tout reluit
Les restaurants, les bistrots
Ils ont la permission d'la nuit

Tout chacun pense qu'à croustiller
Y'a plein d'monde dans les rôtisseries
Les épicemarts, les charcuteries
Hum ! que ça sent bon l'boudin grillé ...

Noël ! Noël ! chantons, chantons Noël !
Noël ! Noël ! chantons Noël ! Noël !

Minuit. À présent Jésus est né

Dans les temps, quand il s'est amené
S'il gelait comme il gèle c'te nuit
Sur la paille de votre écurie
Vous avez bien dû avoir friot, Jésus
Et vous, Vierge Marie

J'suis là, Sainte-Vierge, à mon coin d'rue
Où d'puis l'apéro, j'bats la s'melle
J'suis qu'une ordure, une fille perdue
C'est la Charlotte qu'on m'appelle

N'est-ce pas que vous n'êtes pas fâchée
Qu'une fille d'amour pleine de péchés
Vous cause ce soir à sa manière
Pour vous expliquer ses misères ?
N'est-ce pas que vous n'êtes pas fâchée ?

Allez ! Bing! Là on m'bouscule et avec des litres
Des pains de quatre livres, des assiettes d'huîtres
Mais regardez-moi c' t'espèce de chameau !
Oh ! pardon, excuse, Vierge Marie
Voilà qu'j'ai encore dit un vilain mot

C'est vrai que j'ai quitté l'chez nous
Mais c'était qu'la dèche et les coups
C'était un vrai enfer Sainte Vierge
Et, soit dit sans être une effrontée,
Vous-même y seriez pas restée

Eh ben, c'est pas des boniments
C'est vrai, j'vous l'jure Vierge Marie
Malgré comme ça qu'j'aie fait la vie
J'ai pensé à vous bien souvent

Je revois votre belle robe bleue, votre voile
Même qu'il était piqué d'étoiles
Votre belle couronne d'or sur la tête
Votre petit trésor sur les bras

...

Eh bien, si vous vouliez, Sainte Vierge
Faire ce soir quelque chose pour moi
Pour le temps qu'j'étais pas une impie
Vous n'avez qu'à lever le petit doigt
Et n'pas vous occuper du reste

Ah! j'vous d'mande pas des choses pas honnêtes
Faites seulement que j'trouve et ramasse
Un porte-monnaie avec galette
Perdu par un de ces mufl's qui passent
À moi plutôt qu'au balayeur

...

Ou alors, si vous voulez pas
Ou vous pouvez pas, Vierge Marie
Vous allez me trouver bien hardie
Alors faites-moi tout de suite sauter l'pas

Et pis, emmenez-moi avec vous
Prenez-moi dans l' Paradis
Où c' qu'il fait chaud, où c' qu'il fait doux
Où plus jamais je ferai la vie

Ah ! Emmenez-moi, dites, emmenez-moi
Avant que la nuit soye passée
Et que j'sois encore ramassée
Emmenez-moi, dites, j'vous en prie
J'en peux plus de grelotter

Tenez, allumez mes mains gercées
Mes petits souliers découverts
J'ai toujours mon costume d'été
Que j'ai fait teindre en noir pour l'hiver

Oh oui ! Oh oui, emmenez-moi, dites, emmenez-moi
Et comme il doit y avoir du chemin
Si des fois vous vous sentiez lasse
Vierge Marie, pleine de grâce
De porter à bras notre Seigneur
Un enfant, c'est lourd à la fin

Vous m'le repasserez un moment
Et puis moi, je l'porterai à mon tour
Sans le laisser tomber par terre
Comme je faisais chez mes parents
La p'tite maman dans les faubourgs
Quand je trimballais mes p'tits frères...

Vierge Marie, pleine de grâces
Vous qui êtes bénie entre toutes les femmes
Priez pour nous pauvres pécheurs
Priez pour nous pauvres pécheurs

Ave Maria ! Ave Maria !

Priez pour nous pauvres pécheurs
Ave !


Paroles: Jehan Rictus
Musique: Fernand Warms (1920)
Interprète: Marie Dubas


Fermer