À des oiseaux


Bonjour, bonjour les fauvettes
Bonjour les joyeux pinsons
Éveillez les pâquerettes
Et les fleurs des verts buisssons
Toujours votre âme est en fête
Gais oiseaux qu'on aime à voir
Pour l'amant et le poète
Vous chantez matin et soir.

Mais dans la plaine, il me semble
Qu'on a tendu des réseaux
Voltigez toujours ensemble
En garde, petits oiseaux!
Penchez-vous sans toucher terre
Voyez-vous au coin du bois
Vous guettant avec mystère
Ces enfants à l'oeil sournois?
Ah! bien vite à tire d'aile
Fuyez. fuyez leurs appâts
Venez avec l'hirondelle
Qui, dans son vol, suit mes pas.

Dans mon jardin, nulle crainte
Vous pourrez, d'un bec léger,
Piller, piller sans contrainte
Tous les fruits mûrs du verger
Bonsoir, bonsoir les fauvettes
Bonsoir les joyeux pinsons
Endormez les pâquerettes
Et les fleurs des verts buisssons.



Paroles: Eugène Adenis
Musique: Georges-Adolphe Hüe
Interprète: Paul Dufault (1919)

Fermer