L'aubépine m'a dit

- 1 -
Un rayon de soleil
Sur mon coeur malheureux
Combien de temps passé
Enfin j'ouvre les yeux.

Une branche d'aubépine
Effrontée comme un pinson
Vient frôler, tendre et câline
La porte de ma maison.

Au coeur des fraîches corolles
Une voix s'est élevée
Douce, douce, elle s'envole
Dans les plis du vent léger
Elle me dit: Prends bien garde
Le bonheur, tel une fleur,
Jamais jamais ne s'attarde
Cueilli à peine, il se meurt.

Sous la branche d'aubépine
Alors, j'ai pensé à toi
Quand, serrée sur ta poitrine
Souvent je pleurais de joie
Et la branche d'aubépine
S'inclinant sur mon front las
M'a dit de sa voix mutine:
Les chagrins ne durent pas.


'

 : - 2 -
Un peu d'espoir renaît
L'hiver a disparu
Voici avec les fleurs
Le printemps revenu.

Une branche d'aubépine
Effrontée comme un pinson
Vient frôler, tendre et câline
La porte de ma maison.

Dites-moi fraîche corolle
Que mon amour renaîtra
Puisque les peines s'envolent
Dites-moi qu'il reviendra
Et je sais tous les mots tendres
Qu'il me redira tout bas
Je dirai: J'ai su t'attendre
Et je lui tendrai les bras.

Mais la branche d'aubépine
Déjà ne m'écoutait plus
Et les fleurs, teintes fines
Fanées, ne répondaient plus
Alors j'ai pris les pétales
Plus légers que le zéphyr
Quelques mots encore s'exhalent
L'amour vrai ne peut finir.

Et la branche d'aubépine
Rendit son dernier soupir.



Françoise Fontaine - Luis Hermano
Interprète: Rina Ketty

Fermer