La belle-maman

- 1 -
Ma belle-maman qui est très bavarde
À table, l'autre jour, en mangeant
Avala sans y prendre garde
Une de mes fourchettes en argent
La pauvre femme mourut sur l'heure
Le lendemain on l'enterra
En revenant de sa dernière demeure
Moi je chantais pendant qu'les autres pleuraient...

[Ah! ce n'est pas assurément
Ma belle-maman que je regrette
Mais j'vais vous l'dire bien carrément
C'est ma fourchette qui est restée d'dans.
]   [bis]

- 2 -
À la Longue-Pointe l'autre semaine
Je visitais l'hospice des fous
Quand j'en vois un qui se promène
Je lui demande: que cherchez-vous?
Il répond sans changer d'allure
Mon bon monsieur c'est pas malin
Depuis dix ans je cherche ma coiffure
Mais je m'en fous, ça c'est certain...

[Car ce n'est pas assurément
Ma belle casquette que je regrette
Mais j'vais vous l'dire bien carrément
C'est ma pauvr' tête qui est restée d'dans.
]   [bis]

-3 -
Le mari de notre fermière
Qui charroyait du foin chez nous
En bas du pont la s'maine dernière
Culbute et se cassa le cou
Au fond du gouffre la voiture
Se brise et vole en éclats
En me racontant l'aventure
La veuve du fermier chanta...

[Ah! ce n'est pas assurément
Ma belle charrette que je regrette
Mais j'vais vous l'dire bien carrément
C'est mon beau dinde qui est resté d'dans.
]   [bis]



Interprète: Ovila Légaré (1928)

Fermer