La bombarde à Tit Pit Martin


- 1 -
Vous connaissez l'coq du village
Tit Pit Martin du Septième Rang
C'est pas qu'il ait un beau visage
Il a une vraie face d'orang-outan
Mais d'puis qu'il est allé en ville
Il a acquis tell'ment d'talents
Qu'à c'heure il vit sans s'faire de bile
Rien qu'avec son p'tit instrument
Charmant.

Refrain
C'est Tit Pit Martin
Qui joue d'la bombarde
Vous l'connaissez bien
Y'é pas ben ben fin
Mais les filles se dardent
Pour son p'tit machin
Toujours plein d'entrain
Il en joue si bien
Le soir le matin
Fillettes, prenez garde
À la p'tite bombarde
À Tit Pit Martin.

- 2 -
Il est dev'nu trop populaire
Monsieur l'Curé qui n'aime pas bien ça
A dû prêcher la s'maine dernière
Afin d'y mettre un peu le holà!
Très digne il est monté en chaire
De son air le plus imposant
Il dit: Mes chères soeurs, mes chers frères
Le diable ça n'est plus absent
Vraiment.

- 3 -
Mais la morale de cette histoire
C'est qu'Tit Pit Martin s'est converti
Il est allé d'mander sa Noire
Puis il y'a fait un vrai bon mari
Bientôt à l'école du village
Y'aura plusieurs Tit Pit Martin
Pourtant on a gardé l'usage
De chanter ce joyeux refrain
Oui bien !


Jean Nel
Interprète: Juliette Béliveau (1931)

Fermer