C'est toujours ça de pris


- 1 -
Quand on vient au monde
Il ne faut pas vouloir la lune
Ni penser de trouver
Le bonheur rêvé
Vous aimez les blondes
L'occasion vous fait prendre une brune
Dites-vous, c'est très bien
Que c'est le destin
Aujourd'hui l'important
C'est d'prendre du bon temps.

Refrain
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
Grâce à la loterie
On croit être millionnaire
On gagne deux cents francs
Comment qu'c'est qu'on les prend ?
Quand pour une thune aux Uniprix
Vous achetez un beau diamant à votr' chérie
Elle s'écrie:
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
C'est d'la quincaillerie
Mais c'est toujours ça d'pris.

- 2 -
Lorsqu' au cinéma
Au théâtre ou bien dans la rue
Un beau gars m'dit tout bas
On se reverra
À son rendez-vous
Les yeux baissés j'arrive émue
Débordante de désir
Et puis de plaisir
J'tends ma bouche de carmin
Il me baise la main.

Refrain
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
J'rengaine mes ardeurs
Et j'pense tout bas: Ma chère
Pour qu'il s'arrête là,
Sûrement qu'y m'connaît pas
D'vant un porto, j'espère chez lui
En fait d'souper qu'il n'aura pas que des biscuits
J'engloutis
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
J'pousse pas de p'tits cris
Mais c'est toujours ça d'pris.

- 3 -
À présent que j'ai fini
D'chanter ma chansonnette
Si cet air peut vous plaire
J'en serais très fière
Mais écoutez-moi
Et ne soyez pas assez bête
Pour laisser fuir ailleurs
Le moindre bonheur
S'il ne dure qu'un moment
Dites-vous gaiement:

Refrain 3
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
Moi ça me suffit
Y'a pas d'petits profits
Car je le prétends
Pour être heureux sur terre
Il faut dans la vie
De la philosophie
Quand chaque soir j'arrive ici
Pour un moment
Je ne pense plus à mes soucis
Je me dis:
C'est toujours ça d'pris
Comme disait ma grand-mère
C'n'est qu'une heure d'oubli
Mais c'est toujours ça d'pris.


Paroles: Max-Blot
Musique: Maurice Yvain
Interprète: Marie Dubas (1935 ?)

Fermer