Le chaland qui passe

- 1 -
La nuit s'est faite, la berge
S'estompe et s'endort
Seule au passage une auberge
Cligne ses yeux d'or
Le chaland glisse et j'emporte
D'un geste vainqueur
Ton jeune corps qui m'apporte
L'inconnu moqueur
De ton coeur.

Refrain
Ne pensons à rien, le courant
Fait de nous toujours des errants
Sur mon chaland sautant d'un quai
L'amour peut-être s'est embarqué
Aimons-nous ce soir sans songer
À ce que demain peut changer
Au fil de l'eau point de serment
Ce n'est que sur terre qu'on ment.

- 2 -
Pourquoi chercher à connaître
Quel fut ton passé
Je n'ouvre point de fenêtre
Sur les coeurs blessés
Garde pour toi ton histoire
Véridique ou non
Je n'ai pas besoin d'y croire
Le meilleur chaînon
C'est ton nom.

- 3 - (Non chanté ici)
Ta bouche est triste et j'évoque
Ces fruits mal mûris
Loin d'un soleil qui provoque
Leurs chauds coloris
Mais sous ma lèvre enfiévrée
Par l'onde et le vent
Je veux la voir empourprée
Comme au soleil levant
Les auvents.


Paroles: André de Badet - Musique: Bixio (1931)
Interprète: Tino Rossi (1934)

Fermer