La cruelle berceuse

- 1 -
La pauvre veuve en sa chaumière
À son petit chantait tout bas
Le flot déjà m'a pris ton frère
Il l'aimait trop, ne l'aime pas.
Berce, disait la mer perverse
Serre-le bien dans tes deux bras
Berce, berce, berce ton gars.
(bis)

- 2 -
Lorsque la mer était très douce
Le petit gars lui murmurait
Espère un peu, je serai mousse
Dès mes douze ans je partirai.
Rêve, disait le vent de grève
Rêve au beau jour où tu fuiras
Rêve, rêve, rêve mon gars.
(bis)

  - 3 -
Lorsque la mer était mauvaise
Le petit gars à demi-nu
Chantait, debout sur la falaise
Le front tourné vers l'inconnu.
Chante, disait la mer méchante
Chante aussi fort que tu pourras
Chante, chante, chante mon gars.
(bis)

- 4 -
Un jour enfin la pauvre veuve
A vu partir son dernier-né
S'en est allé vers Terre-Neuve
Comme jadis son frère aîné.
Danse! Le flot roule en cadence
Jusqu'à ta mort tu danseras
Danse, danse, danse mon gars.
(bis)

- 5 -
Son gars partit, la pauvre femme
L'espère en vain depuis un an
En maudissant la mer infâme
Qui lui répond en ricanant:
Pleure, gémis, hurle à cette heure
J'ai, mieux que toi, serré mes bras
Pleure, pleure, pleure tes gars.
(bis)



Paroles et musique: Théodore Botrel

Fermer