De sa mère on se souvient toujours


- 1 -
Il est un sentiment vivace
Plus doux qu'un soleil de printemps
Un souvenir que rien n'efface
Pas même la marche du temps
Dans les passages de la vie
Où s'agite le désespoir
L'ombre d'une image chérie
Apparaît dans notre ciel noir.

Refrain
On se rit d'une folle ivresse
On oublie un jour ses tristesses
Bonheur et peine tour à tour
Mais de sa mère
Mais de sa mère
On se souvient toujours.

- 2 -
Le frêle enfant qui vient de naître
Vers elle tend déjà ses bras
Et bientôt, le cher petit être
Sous ses yeux fait ses premiers pas
Lorsque pour les bancs de l'école
Il voit qu'il lui faut la quitter
IL pleure et sa peine s'envole
Sous la chaleur d'un bon baiser.

- 3 -
Dans le cours de notre existence
Quand nous visitent les douleurs
C'est son nom que dans la souffrance
Nous répétons avec des pleurs
Combien, sur les champs de bataille,
Sont tombés d'hommes, vaillamment,
Frappés par l'horrible mitraille
En murmurant: Adieu... maman!


Deprès-Levy / G. Goublier
Interprète: Albert Viau (1941)

Fermer