Sans MUSIQUE


Elle lisait Marie-Claire

- 1 -
Lorsque Marie vit le jour un dimanche
Il faisait clair, le rossignol chantait
Pendant qu'on lui passait sa robe blanche
Savez-vous ce qu'elle faisait?

Refrain
Elle lisait Marie-Claire
Avec plaisir, avec ferveur
Le journal le plus sincère
Le plus tentata, tentateur.

- 2 -
Deux ans plus tard on la mit à l'école
Il fallait bien qu'elle apprît à compter
Mais la maîtresse en devint bientôt folle
Car au lieu de l'écouter:

- 3 -
Un beau matin qu'elle était disparue
Chacun croyait qu'on l'avait kidnappée
On la r'trouva la frimousse ingénue
Au bout d'huit jours dans l'grenier.

- 4 -
À quatorze ans comme elle était charmante
On l'invita au bal du sous-préfet
Mais au lieu de danser les valses lentes
Cachée derrière le buffet:

- 5 -
Un jour pourtant elle tomba par la f'nêtre
Tout le quartier pleurait de désespoir
Mais tranquill'ment sans rien laisser paraître
Assise au bord du trottoir:

  - 6 -
À dix-huit ans comme une fille sage
Elle voulut bien se choisir un mari
Mais devant l'maire après l'discours d'usage
Au lieu de répondre: Oui

- 7 -
Dans un concours de la bonn' ménagère
Elle remporta tous les prix tour à tour
Elle connaissait les recettes les moins chères
Car depuis le premier jour:

- 8 -
Après trois ans de bonheur sans nuages
Son jeune époux n'avait pas l'air content
Car si sa femme tenait bien le ménage
Le soir, pour passer son temps:

- 9 -
Un soir en parcourant son magazine
Elle tricotait, tricotait, tricotait
Elle tricota comme ça cent vingt bobines
Tous les modèles y passaient:

- 10 -
À trente ans pour entendre un chanteur corse
Elle plia ses bagages et partit
Pour la ram'ner on employa la force
Depuis trois ans dans l'maquis:

- 11 -
Quand elle fut vieille, elle raconta sa vie
À ses enfants, silencieux, quand soudain
Sa voix se tut... on la crut endormie
Mais dans un rêve lointain:


Paroles: Maurice Vandair et Paul Misraki
Musique: Charlys

Fermer