Sans MUSIQUE


En parlant de ma mère


- 1 -
Lorsque, enfant, j'avais ma mère
Je m'en souviendrai toujours
La douleur la plus légère
Jamais n'effleura mes jours
Elle n'avait, au vllage,
Que son travail pour tout bien
Nous étions cinq en bas âge
Ne manquant jamais de rien. Ah! ah!
Son souvenir je le révère
Moi qui suis maintenant si vieux
Voyez, enfants, en parlant de ma mère
Des pleurs, des pleurs mouillent mes yeux.

- 2 -
Elle disait: Qu'on travaille
Pour avoir des jours meilleurs
À tous paresseux, la paille
Mais le grain aux travailleurs
Pauvre, autant qu'elle était bonne,
Souvent elle nous disait:
On s'enrichit quand on donne
Comme elle s'enrichissait! ah! ah!
Son souvenir je le révère
Moi qui suis maintenant si vieux
Voyez, enfants, en parlant de ma mère
Des pleurs, des pleurs mouillent mes yeux.

- 3 -
De la bible, en sa chaumière,
Elle lisait les trésors
Puis nous faisions la prière
On priait si bien, alors...
Je l'entends qui me répète:
Ici-bas, désire peu...
Pour être heureux, sois honnête
Voilà ce qu'enseigne Dieu, ah! ah!
Son souvenir je le révère
Moi qui suis maintenant si vieux
Voyez, enfants, en parlant de ma mère
Des pleurs, des pleurs mouillent mes yeux.


Paroles: Émile Barateau
Musique: Étienne Arnaud

Fermer