L'enfant égaré

- 1 -
C'était dans le bois solitaire
Il faisait sombre en plein midi
Et sous un chêne centenaire
Un enfant pleurait seul aussi
Dans ses petites mains fluettes
Il tenait serré, pauvre enfant,
Un frais bouquet de violettes
Pour la fête de sa maman
Il pleurait et disait:
[Mère m'appelle là-bas, là-bas
Mon Dieu vers elle guide mes pas.
] [bis]

- 2 -
Le matin quittant la chaumière
Il était parti bien joyeux
Faisant en chemin sa prière
Aimant la nature et les cieux
Mais dans sa course vagabonde
Parmi des sentiers enchanteurs
Il s'était séparé du monde
Par un mur de bois et de fleurs.
Il pleurait et disait:
[Mère m'appelle là-bas, là-bas
Mon Dieu vers elle guide mes pas.
] [bis]

  - 3 - (non chanté ici)
Le petit dans son innocence
Demandait sa route à l'oiseau
Il eut demandé l'assistance
Du rossignol ou du linot
Il était si mignon si rose
Malgré ses beaux traits obscurcis
Que pour lui plaire en quelque chose
Les oiseaux chantaient dans leurs nids
Il pleurait et disait:
[Mère m'appelle là-bas, là-bas
Mon Dieu vers elle guide mes pas.
] [bis]

- 4 -
Il avait une tourterelle
Fidèle et le suivant partout
Soudain il la voit, oui c'est elle
Avec le bonheur tout à coup
Du bout de son aile si blanche
Elle sèche ses yeux rougis
Et voltigeant de branche en branche
Ramène l'enfant au logis
Il riait et disait:
[Mère m'appelle là-bas, là-bas
Ma tourterelle guide mes pas.
] [bis]



Paroles: H. Gaboriau - Musique: C. Pourny
Interprète: Albert Viau (1945)

Fermer