Envoi de fleurs


Pour vous obliger de penser à moi
D'y penser souvent, d'y penser encore
Voici quelques fleurs, bien modeste envoi
De très humbles fleurs qui viennent d'éclore.
Ce ne sont pas là de nobles bouquets
Signés de la main de savants fleuristes
Liés par des noeuds de rubans coquets
Bouquets précieux, chefs-d'oeuvre d'artistes.

Ce sont d'humbles fleurs, presque fleurs des champs,
Mais ce sont des fleurs simples et sincères
Des fleurs sans orgueil aux libres penchants
Des fleurs de poète à deux sous pas chères.
J'aurais mieux aimé de riches bijoux
Que ce souvenir vraiment trop champêtre
Bagues, bracelets, féminins joujoux
J'aurais mieux aimé... vous aussi, peut-être.

Mais du moins ces fleurs, ce modeste envoi,
Ces très humbles fleurs qui viennent d'éclore
Vous diront tout bas de penser à moi
D'y penser souvent, d'y penser encore !


Paroles: Henri Bernard
Musique: Paul Delmet (1898)
Interprète: Jean Lumière (1936)

Fermer