L'homme aux guenilles

- 1 -
La-bas, au tournant de la route
Un homme le bâton en main
Marchant, dévorant une croûte
Qu'il a trouvée sur son chemin
Soudain il voit, bonne surprise,
Dans le grand jardin du château
Un arbre chargé de cerises
Où déjeune un tas de moineaux
Dame, il en prend une et puis deux
Sa croûte de pain descend mieux
Comme il en prend d'autres, grand Dieu!
Il est frappé d'un coup de feu
Quelqu'un dit: le coup est heureux
Car c'est un bandit dangereux.

Refrain
On l'appelle l'homme aux guenilles
C'est un sans-foyer, sans-famille
Un rôdeur, un vaurien,
Qui ne possède rien
Par bonheur on peut se défendre
Des gredins qui viennent pour prendre
Contre les mauvais citoyens
Pour protéger son bien.

  - 2 -
Grand émoi dans tout le village
Tiens, firent les gens accourus
Il n'est pas mort, vrai, c'est dommage
Mais il aura le bras perdu
Fallut le conduire en voiture
À l'hôpital pour la saison
Puis à peine guéri d'sa blessure
On le mit de suite en prison
Depuis ce jour chacun le fuit
Évitant le chemin qu'il suit
Mais ne se montrant que la nuit
Comme une ombre il glisse sans bruit
Pourtant lorsque la lune luit
Beaucoup de gens disent de lui:

Refrain 2
On l'appelle l'homme aux guenilles
C'est un sans-foyer, sans-famille
Un rôdeur, un vaurien
Qui ne possède rien
Et comme on ne peut le reprendre
Au village il faut se défendre
La nuit on détache le chien
Pour protéger son bien.

- 3 -
Chassé de toutes les chaumières
Une nuit rôdant comme un chien
Il se trouva sur la frontière
Au milieu des soldats prussiens
L'un d'eux lui dit plein d'arrogance
Fais-nous connaître les sentiers
Qui de ce bois, mènent en France
Voici de l'or, faut nous guider
Allons, voyons, c'est entendu
Parle, ne fais pas le têtu
Sinon à cet arbre, vois-tu,
Tout à l'heure tu seras pendu
En regardant son bras tordu
Le misérable a répondu:

Refrain 3
On m'appelle l'homme aux guenilles
Je suis sans foyer, sans famille
Tous mes concitoyens
Me traitent comme un chien
Mais, bon Dieu, vous pouvez me pendre
Un Français ne saurait se vendre
Car j'ai beau n'être qu'un vaurien
Ma patrie c'est mon bien.



Interprète: Ludovic Huot (1939)

Fermer