Jalousie


Jalousie, tu me tortures jour et nuit
Je me demande si ton charme magique
Fait naître qu'une mélodie
Je ne sais la seule amie
Que ton coeur épris quand j'entends ces notes
Si troublantes et lorsque commencent
Ces tons langoureux
Que nous nous abandonnons à tout leur charme
La jalousie devint alors félicité, peine, mystère...

C'est un tango que nous dansons
Nos deux coeurs battent à l'unisson
Tes yeux disent ce que j'ai tant rêvé
Les mots que tes lèvres m'ont refusés
Cette mélodie finira
Et le charme se brisera
Venant me prouver que tes yeux m'ont trompée
Et que tu n'aimais que le tango.


Cette mélodie finira
Et le charme se brisera
Venant me prouver que tes yeux m'ont trompée
Et que tu n'aimais que le tango.


Paroles françaises: Émilia Renaud
Interprète: Alys Roby (1946)

Fermer