Mandarines

- 1 -
Avec des gestes de gamine
Elle vendait des mandarines
Et dans les rues de Buenos Aires
De sa voix claire
Vous les offrait
Dans sa corbeille
On choisissait
Et à l'oreille
Elle vous glissait:

Refrain
Prenez mes mandarines
Elles vous plairont beaucoup
Car elles ont la peau fine
Et d'jolis pépins pour vous
Prenez mes mandarines
Et dites-moi où vous perchez
À moins qu'ça vous chagrine
J'irai vous les éplucher.

- 2 -
Mais de ce commerce illicite
La police s'émut bien vite
Trois s'maines après le commissaire
D'un ton sévère
L'interrogeait
Mais pour séduire
Le magistrat
Dans un sourire
Elle lui chanta:

- 3 -
Arpètes, trottins, midinettes
N'l'écoutez pas, restez honnêtes
Si votre patron vous désire
Il faut lui dire:
J'rentre au bercail
J'veux bien qu'tu prennes
C'est un détail
Toutes mes peines
Et mon travail.

Dernier refrain
Mais pas mes mandarines
Elles vous plairaient beaucoup
Car elles ont la peau fine
Mais elles ne sont pas pour vous
Car je les ai promises
À celui que j'aime bien
J'f'rai peut-Ítre une bêtise
Mais j'les lui donn'rai pour rien.


Paroles: L. Boyer - Musique: R. Sylviano
Arrangement: F. Salabert
Interprète: Lyne Clevers (1936)

Fermer