Mon vieux Pataud

- 1 -
Rouillé, perclus, courbé sur son bâton de chêne
Quand Butaud l'braconnier dut r'noncer à l'affût
Bien qu'on ne l'aimât guère vu son âge et sa gêne
Au bureau d'Bienfaisance tout d'même on l'secourut
Au cabaret, jamais on ne le voyait boire
Il passait, fier, avec son chien, causant quéqu'fois
Pour dire que l'Assistance étant obligatoire
C'est sans honte qu'il touchait son s'cours au bout d'chaque mois
Puis il sifflait son chien: Allons vieux Pataud
Et tous deux s'en allaient, le vieux parlant tout haut:

Refrain
Mon vieux Pataud, toi qui es qu'une bête
T'es bien meilleur que certaines gens
T'as pas deux sous d'malice en tête
Quand tu veux mordre on voit tes dents
Tandis qu'les hommes, bêtes à deux pattes,
Sous des sourires cachant leurs crocs
À l'instant même où ça vous flatte
Ça vous mangerait coeur et boyaux
Personne, nous deux Pataud, n'a pu nous humilier
Moi j'ai jamais eu d'maître et toi t'as pas d'collier.

- 2 -
Un jour comme il sortait du bureau d'Bienfaisance
Il salua monsieur l'maire qui dit: Bonjour Butaud
Tiens! c'est à toi c'chien là? Oui, dit l'vieux, sans méfiance
Une brave bête presqu'aussi vieille qu'moi, n'est ce pas Pataud?
J'comprends, répondit l'maire, c'est un ancien complice
On s'aime, pardi, seul'ment Butaud moi j'te préviens
Entre tes s'scours et ton cabot faut qu'tu choisisses
L'argent des indigents n'est pas fait pour les chiens
Le vieux siffla son chien: Allons, viens Pataud
Puis partit sans saluer en grommelant ces mots:

Refrain 2
Mon vieux Pataud, toi qui es qu'une bête
T'es bien meilleur que certaines gens
T'as pas deux sous d'malice en tête
Quand tu veux mordre on voit tes dents
Alors faudrait qu'tu disparaisses
Parce que nous sommes deux malheureux
Ça s'rait mal payer tes caresses
T'inquiète pas, on rest'ra nous deux
Non! j't'abandonn'rai pas, Pataud, une telle lâcheté
Ça s'rait vraiment payer trop cher leur charité.

- 3 -
Et comme le vieux n'voulait en faire qu'à sa tête
On résolut d'comprendre mieux qu'lui ses intérêts
Un soir donc, lâchement, on tira sur la bête
Qui, toute sanglante, revint s'étendre auprès des ch'nets
Alors le vieux Butaud saisit sa cartouchière
Il arma son fusil en grondant: Assassins!
Mais Pataud fit entendre une plainte légère
Et le vieux, en pleurant, se pencha sur son chien
Et comme la bête semblait lui dire: Achève-moi!
Le bonhomme à genoux fit un signe de croix.

Refrain 3
Mon vieux Pataud nous sommes trop bêtes
Pour comprendre quéqu'chose à la loi
Finissons-en, la charge est prête,
Un coup pour toi, un coup pour moi
Pataud, on va partir ensemble
Au pays d'où qu'personne ne r'vient
Ah! nom de Dieu, tout d'même j'en tremble
Pardonne-moi Pataud... tiens-toi bien!
Et c'est comme ça qu'l'on vit, doucement, dans les cieux
Monter l'âme d'un chien avec l'âme d'un gueux.


Paroles: Raoul Le Peltier
Musique: Albert Valsien
Interprète: Anny Flore (1960)

Fermer