Ne me méprise pas

- 1 -
Depuis longtemps je souffre c'est terrible
J'aurais voulu implorer ton pardon
Je t'ai trompée et cela c'est horrible
Car notre amour était pourtant profond
Si tu pouvais mesurer ma souffrance
Lire en mon coeur l'immense désespoir
Tu trouverais malgré ta répugnance
Toute la bienveillance pour me rendre l'espoir.

Refrain
Mais hélas je pleurerai sans cesse
Maudissant ma stupide faiblesse
Dans le silence angoissant de mes nuits
Toujours je pense à mon bonheur enfui
Par pitié maîtrise ta colère
Et surtout redis-toi bien tout bas
Que je t'aimais et que j'étais sincère
Ne sois pas trop sévère, ne me méprise pas.

- 2 -
J'aurai toujours devant moi ton image
Comme autrefois au temps de nos amours
Quand je couvrais de baisers ton visage
Ton front si pur et tes yeux de velours
Puis je gravis mon pénible calvaire
Car j'ai brisé de par mes propres mains
Notre bonheur, notre joie de naguère
Pour un acte vulgaire qui fut sans lendemain.

Refrain 2
Mais hélas je pleurerai sans cesse
Maudissant ma stupide faiblesse
Car j'ai l'empreinte de tes brûlants baisers
De ton étreinte qui savait me griser
Par pitié maîtrise ta colère
Et surtout redis-toi bien tout bas
Que je t'aimais et que j'étais sincère
Ne sois pas trop sévère, ne me méprise pas.



Charles Humel - Maurice Carlus
Interprète: Tino Rossi (1935)

Fermer