Où le vent t'emmène


Tout arrive quand on y croit
L'impossible n'existe pas
L'âge tendre ne revient pas
Sans attendre, va devant toi.

Loin, loin où le vent t'emmène
Va loin où bon te semblera
Loin, loin pour chaque jour de peine
Il y a cent mille jours de joie.

Cours le monde et puis bats-toi
À la longue tu gagneras
Joue ta chance elle t'appartient
Aie confiance tu iras loin.

Loin, loin où le vent t'emmène
Va loin où bon te semblera
Loin, loin pour chaque jour de peine
Il y a cent mille jours de joie.

Loin, loin où le vent t'emmène
Va loin où bon te semblera
Loin, loin le vent dès qu'on t'emmène
Alors fais-en le tour sans moi.

[Loin, loin où le vent t'emmène
Ce soir, mon enfant tu t'en vas
Loin, loin mais au bout de la plaine
Un jour, un homme reviendra.
] [bis]


N. Diamond - M. Jourdan - S. Lama
Interprète: Nana Mouskouri


Fermer