Le pêcheur de lune


Quand la nuit chante
Tiède et dolente
Et que sur l'onde
Chaque bruit se tait
Que dans Venise
S'idéalise
La forme blonde
De ses grands palais
Perdant la tête
Un vieux poète
Tout seul au monde
Sans but, sans regret,
Y suit le flot qui berce moqueur
Au fond de son coeur
L'esprit du bonheur.

C'est un pêcheur de lune
Qui, lorsque tout s'endort
Au bord d'une lagune
Cherche une étoile d'or
L'étoile qui se mire
Dans le flot calme et gris
L'ensorcelle et l'attire
Puis aussitôt s'enfuit.

[Ainsi je crois saisir
Quelle fortune!
Votre tendre soupir
Votre désir
Comme un pêcheur de lune
Je guette chaque jour
Dans vos prunelles brunes
Mon étoile d'amour.
] [bis]



Paroles: Louis Poterat
Musique: Lewinnek
Interprète: Tino Rossi (1937)

Fermer