Le petit âne brésilien


Un petit âne brésilien
Doucement dans le matin
Descendait de la montagne
En mâchonnant son picotin
Il allait sur le chemin
Qui conduit vers la campagne
Pour le guider dans les sentiers
Il avait à ses côtés
La plus jolie des Indiennes
Et tous deux longeant les ravins
Ils allaient vers leur destin
Là-bas au bout de la plaine
Il se disait que bientôt
Il reverrait de nouveau
Son vieux rancho
Son p'tit enclos
Ses pâturages
Elle se disait à son tour
Je vais revoir mon amour
Voilà pourquoi
Depuis tant et tant de jours
Un petit âne brésilien
Doucement dans le matin
Poursuivait son grand voyage
Et qu'une Indienne aux yeux malins
En le flattant de la main
Le guidait vers son village.

Mais un jour les ayant vus de loin
Pablo le brigand de grands chemins
Tous les deux soudain les arrêta
Et dit à la belle: Tu es à moi.

  Le petit âne brésilien
Laissa faire le coquin
Aux façons bien familières
Mais quand les choses allèrent trop loin
Le p'tit âne brésilien
Alors se mit en colère
Avec ses deux petits sabots
Il se rua sur Pablo
Pour délivrer sa maîtresse
Et le bandit tout effrayé
Ne pensa qu'à détaler
Sans plus demander son reste
C'est ainsi que nos amis
Après deux jours et trois nuits
Un beau matin
Sont arrivés
Dans leur village
La p'tite Indienne s'élança
Vers un garçon tout là-bas
Qui l'attendait
Pour la serrer dans ses bras
Le petit âne brésilien
Qui les regardait en coin
Semblait dire: Folle jeunesse
Puis à son tour au petit trot
Il s'en fut vers son enclos
Revoir sa petite ânesse

Avouez qu'il le méritait bien
Le petit âne brésilien.


Paroles: Françoise Giroud
Musique: Louis Gasté
Interprètes: Patrice et Mario

Fermer