La plus belle valse d'amour


Le beau dimanche en habit nouveau
Reçoit au bord de l'eau
L'orchestre joue, conduisant le jeu
De gais refrains tout bleus
Et voici que filles et garçons
Sont pris soudain d'un étrange frisson.

[C'est la plus belle
Des valses d'amour
C'est pour elle
Que les demoiselles
Le coeur plein de zèle
Font sous les ombrelles
Des vertes tonnelles
Mille bagatelles
Tout au long du jour.

C'est la plus belle
Des valses d'amour
C'est sur l'aile
De sa ritournelle
Que la plus fidèle
Des vertus chancelle
Chaque jouvencelle
Prudente ou rebelle
Succombe à son tour.

Un regard qui fait
Comme à plaisir
Vibrer le désir
Une voix troublante
Un doux soupir
Et vole, joli coeur frivole
Que la tête folle
Ne peut retenir.

C'est la plus belle
Des valses d'amour
La plus belle
Celle qui rappelle
La saison nouvelle
Ramenant, fidèle
Sur sa ritournelle
Comme une hirondelle
La joie des beaux jours.
] [bis]


L. Poterat - D. Olivieri
Jacques Hélian et son Orchestre

Fermer