Quand nous serons vieux


En fermant un peu les yeux
Je nous vois, moi déjà vieux
Et toi déjà presque vieille
Ils seront loin nos beaux jours
Mais je te dirai toujours
Des mots très doux à l'oreille.

Ah! certes l'on changera
Quand la vieillesse viendra
Avec son triste cortège
Le temps ridera ton front
Et tes cheveux noirs seront
Comme saupoudrés de neige.

Ta taille s'alourdira
Mais mon vieux coeur t'aimera
Plus que je ne puis le dire
Car j'aime les cheveux blancs
Et ton visage charmant
Aurait de mêmes sourires.

Puis si Dieu daigne bénir
Les époux qu'il vient d'unir
Il nous enverra ses anges
Et nous verrons, triomphants,
Les enfants de nos enfants
Bégayer parmi leurs langes.

Mais en attendant demain
Cueillons les fleurs du chemin
Oublieux des immortelles
Car lorsque nous partirons
Là-haut, nous rajeunirons
Pour des amours éternelles.


Interprète: Jean Lumière (1947)

Fermer