Le rasoir du coiffeur

1 -
Un jour, n'ayant pas mon rasoir,
Chez un coiffeur je dus m'asseoir
Un jeune commis bien aimable
M'offrit un fauteuil confortable
Me voyant, le patron, tout bas,
Lui dit : Attention, Nicolas,
Vous n'êtes plus un débutant
Voilà votre second client
Tâchez un peu d'vous rattraper
Faites attention, je vous surveille
Tâchez de n'pas encore couper
Une oreille.

- 2 -
J'avais pâli légèrement
Voyant déjà, c'était charmant
Un petit bout de ma binette
Valser gaiement dans la cuvette
Maintenant, l'apprenti merlan
Me regardait l'air pantelant
Son affreux rasoir en avant
Il semblait dire en m'observant:
Les gens n'seraient rien à contourner
D'ici à là, j'passe et j'te r'passe
Seulement, voilà, il y a l'bon dieu d'nez
Qui dépasse.

- 3 -
Quand il m'eut blanchi le menton
De la mousse de son savon
Il gagna l'arrière-boutique
Tout pâle tout énigmatique
Il revint au bout d'un moment
Dissimulant des pansements
Un flacon d'iode et du coton
Ah! Charmant pour les précautions
Des riens pareils ça vous rassure
Instinctivement, l'âme inquiète,
Je cherchais un peu l'panier d'sciure
Pour ma tête.

- 4 -
Mon pourvoi a été rejeté
Le rasoir fut alors porté
D'une main vraiment pas très sûre
Sur la pâleur de ma figure
Il tenait ça comme un bâton
Comme un cierge ou un mirliton
Bon Dieu, qui lui avait appris
À raser, à cet ahuri ?
Il procédait par moulinets:
Et zou et zou pour la moustache
Un peu comme s'il fauchait les prés
Pour les vaches.

  - 5 -
Chaque coup qui me rabotait
Je croyais bien que ça y était
Et, j'avoue, ma peur fut complète
Quand il me renversa la tête
Il allait frotter son outil
Contre ma gorge, sapristi !
C'est alors que, l'air engageant,
Il eut ces mots encourageants :
Le patron m'surveille, je l'sens bien
Il va m'foutre à la porte si j'loupe
Soyez gentil, hein, mine de rien
Si j'vous coupe.

- 6 -
Zut! continua-t-il à mi-voix
Aie donc, v'là que j'me coupe le doigt
Puis il ajouta ces mots vagues :
J'vais bien finir par faire des blagues
La lame approchant de mon cou
Une idée me vint tout à coup
Vous avez rasé tout ceci
La moustache, bon, bien, merci
Ça suffit, je viens d'décider
C'est p't-être pas la mode, mais j'm'en fiche
Ça f'ra plus coquet, j'vais garder
La barbiche.

- 7 -
Je payai sans perdre de temps
Tout étonné mais bien content
De me tirer de l'aventure
Sans une seule égratignure
Depuis, chez moi le plus souvent
Je me rase tout comme avant
Mais dès que je tiens dans mes doigts
Mon rasoir, je ne sais pourquoi,
Je repense à l'autre Iroquois
Je me revois là sous sa coupe
Ça m'impressionne et chaque fois
Je me coupe.









Interprète: Noël-Noël

Fermer