Le régiment des mandolines

- 1 -
Y'avait en Calabre
   au bon vieux temps des crinolines
Cent bandits malins
Qu'avaient tous un poil dans la main
Ils portaient dans tous leurs mauvais coups
C'est pas banal
Une mandoline autour du cou
Comme arsenal
Et le chef leur criait
Quand le soir à l'attaque ils partaient:

Refrain
En avant le régiment des mandolines
En attaquant au médiator
C'est nous qui serons les plus forts
Ça vaut mieux que le tir à la carabine
D'abord c'est bien plus harmonieux
Et c'est beaucoup moins dangereux
En avant serrons les rangs
Ne claquons pas des dents
Et marchons en sourdine
C'est le moment où jamais
De montrer que l'on est
Des bandits Calabrais
En avant le régiment des mandolines
Plus forts que les carabiniers
Nous sommes les mandoliniers.

- 2 -
Quand ils se glissaient
   dans les sentiers les nuits sans lune
Ils avaient si peur
Qu'ils en étaient couverts de sueur
Ils marchaient tous à la queue leu leu
Et leurs cheveux
Se dressaient devant le chef criant
En tremblotant:
Attention, compagnons
C'est l'instant de passer à l'action!

- 3 -
Mais un soir survint
   un régiment des plus bizarres
Ces bandits portaient
Une guitare au grand complet
La bagarre allait se déclencher
C'était fatal
Quand soudain le chef eut une idée
C'est machinal
Il cria tout à coup:
Mes amis s'ils sont plus forts que nous.

Dernier refrain
En avant le régiment des mandolines
À ces guitares aux doux accords
Ce soir unissons nos efforts
Ça vaut mieux que le tir à la carabine
Guitaristes et mandoliniers
Sont d'ailleurs faits pour s'accorder
Et dans le soir merveilleux
C'est un chant mélodieux
Qui montait en sourdine
Mais tout le monde écoutait
Ça sentait bon la paix
Et chacun s'écriait:
En avant le régiment des mandolines
À bas tous les carabiniers
Et vivent les mandoliniers!



Paroles: Maurice Vandair
Musique: Henri Betti
Interprète: Jacques Hélian

Fermer