Sérénade portugaise


J'écoute le vent qui parle de ma belle
J'écoute le vent qui me parle d'amour
Le jour s'est enfui car il fait nuit sans elle
Sans elle l'écho dans le bois reste sourd.

Et gronde gronde le tonnerre
Et gronde gronde le ciel lourd.

Je suis un marin je chante les rivages
Je chante les flots et je chante les fleurs
Je fais des bouquets avec tous les nuages
Mais la fleur d'amour est toujours dans mon coeur.

Et chante chante ma jeunesse
Et chante la joie et les pleurs.

Ce soir à minuit c'est la fête au village
Et nous danserons sous les platanes verts
J'aurai dans mes bras la fille la plus sage
Pour qui je fredonne ma chanson sur la mer.

Et vogue vogue mon ivresse
Et claque ma voile dans l'air.

(musique)

Ah ah ah...



Paroles et musique: Charles Trenet (1938)
Interprète: Tino Rossi

Fermer