Un rêve

(Air: Le credo du pêcheur)

- 1 -
À la fin d'un banquet fort long
Où l'on avait bu comme quatre
Sébastien Faure et M'sieur Drumont
Se disputaient prêts à se battre
C'était à propos d'un petit
Tout petit fromage à la crème
Il était si frais si gentil
Qu'chacun voulait l'manger soi-même.

- 2 -
Mais Drumont s'écria soudain:
Pour que la discussion s'achève
Le fromage sera d'main matin
À c'lui qu'aura fait l'plus beau rêve
Ils se couchèrent mais dans la nuit
Sébastien trouva bien plus sage
De se lever seul et sans bruit
Et puis d'aller manger l'fromage.

  - 3 -
Le lendemain quand l'père Drumont
S'éveilla dès la première heure
Il secoua son compagnon
Qui dormait comme un sénateur -re
Puis il dit d'un air important:
Mon cher tu as perdu d'avance
Je viens d'faire un rêve épatant
Écoute-moi ça, je commence.

- 4 -
J'dormais, quand j'vis l'ciel s'entr'ouvrir
Et le bon Dieu parmi ses anges
Me faisant signe de venir
Afin de chanter ses louanges
Sur un gros nuage de feu
Deux aigles royaux magnifiques
M'emportèrent vers le ciel bleu
Au son d'une douce musique.

- 5 -
Ça, par exemple, c'est épatant
Fit Sébastien d'une voix brève
Précisément à cet instant
Je commençais aussi mon rêve
Mais lorsque je t'ai vu partir
Vers le ciel bleu sur un nuage
J'ai cru qu'tu n'allais plus r'venir
Alors, moi... j'ai mangé l'fromage !



Paroles: Victor Tourtal
Musique: G. Goublier

Fermer