La valse des belles-mères

- 1 -
Si les belles-mères avaient des ailes
Des ailes comme les oiseaux
Leurs gendres courraient après elles
Dans l'air, par terre et sur les eaux
Car les belles-mères sont des anges
Dont personne ne peut se passer
Et bien qu'elles semblent parfois étranges
Rien ne pourrait les remplacer.

Refrain
[Volez, volez, belles-mères,
Montez jusques aux cieux
Fuyez loin de la terre
Rendez vos gendres heureux.
] [bis]

- 2 -
Si les belles-mères avaient des ailes
Des ailes comme les papillons
Leurs gendres allum'raient des chandelles
Pour attirer ces oisillons
En approchant de la lumière
Les imprudents pourraient s'brûler
Même si l'feu grillait leurs belles-mères
Les gendres n'auraient qu'à s'consoler.

- 3 -
Si les belles-mères avaient des ailes
Des ailes comme les maringouins
Les gendres se feraient hirondelles
Et les chass'raient dans tous les coins
Remplis d'un amour éphémère
Les pauvres gendres pour le prouver
Avaleraient leurs belles-mères
Quitte à n'jamais les digérer.


Interprète: Charles Marchand (1927)

Fermer